Au cours de la dernière décennie, de nombreux acteurs de la nouvelle économie se sont multipliés et positionnés sur l’avenir de la musique en ligne, tous à la recherche du bon modèle économique comme Deezer, Spotify, Beezik, Musicme, eMusic, MusicStation, Zune ou rdio.
Parallèlement à la multiplication des acteurs, s’est ajoutée une multiplication des offres. A titre d’exemple, Deezer, qui à l’origine reposait sur le modèle gratuit avec de la publicité, a introduit une offre à l’abonnement fin 2009. En avril dernier, Spotify a ajouté deux nouvelles offres et supprimé la version illimitée et gratuite pour les nouveaux venus. Apple, de son côté, selon le New York Post, se préparerait à lancer un service de musique à l’abonnement mensuel qui serait compris entre 10 et 15 dollars.
Même si le modèle économique est encore à préciser, le marché de la musique dématérialisée affiche une forte croissance. En 2009, les ventes de musique numérique représentaient plus du quart (27%) des ventes de musique au global selon l’IFPI (Fédération internationale de l’industrie phonographique), l’Europe se positionnant en léger retrait avec une part du numérique ne représentant que 15% des ventes de musique. Toutefois, les perspectives de croissance en Europe sont importantes. D’après une étude publiée en Septembre 2010 par l’institut de recherche IE Market Research, les revenus de la musique numérique devraient progresser avec un taux de croissance annuel moyen de 31.4% entre 2009 et 2014 pour atteindre 4,8 milliards de $ en Europe de l’Ouest à fin 2014.

Pour plus d’info, cliquez sur le lien suivant :Hi-media Blog IE Market Research Sept 2010 Digital Music Forecast